In Maçonnerie

Les erreurs à éviter lorsqu’on effectue des travaux de maçonnerie soi-même

Vous êtes propriétaire de votre demeure et vous avez des travaux de maçonnerie à effectuer? Vous songez à réaliser vous-même ces tâches que ce soit par souci d’économie, pour le plaisir de fabriquer quelque chose ou encore par amour pour les travaux manuels? Toutefois, vous devez être vigilant afin d’éviter de nombreuses erreurs qui vont nuire à la qualité des travaux.

Voici les principales erreurs lorsque des particuliers effectuent des travaux de maçonnerie:

1. Installer la brique en continuité

Les briques sont fabriquées à partir d’air, d’eau, de feu et d’argile. Par conséquent, elles peuvent présenter des différences de couleurs une fois entreposées sur les palettes. Donc lorsque vous montez votre mur si vous prenez les briques d’une même palette les unes après les autres, ce contraste de couleurs sera alors visible. Pour éviter cela, vous devez les prendre en alternance entre 4 et 5 palettes.

2. Utiliser un mortier qui n’est pas adéquat pour la brique ou pour les travaux de maçonnerie à réaliser

Il existe divers modèles de brique possédant chacune une capacité d’absorption de l’eau différente. Il est important de choisir le mortier qui correspond à cette capacité d’absorption de la pierre, afin d’assurer une adhésion optimum entre les deux éléments et ainsi favoriser la solidité de la construction. Assurez-vous de bien suivre les indications sur l’emballage des briques et ainsi de choisir le bon mortier.

Il faut aussi savoir qu’il existe de nombreux types de mortier qui disposent chacun de fonctions bien spécifiques et qui ne sont pas remplaçables. Ainsi, vous devrez choisir un mortier (de pose, de rejointoiement ou de renforcement) adapté à ce que vous désirez faire comme travaux et aux différentes couleurs.

3. Ne pas poser de joint de renforcement ou de dilatation

Lorsqu’il y a des changements dans la façade du bâtiment, une fenêtre par exemple, ou que celui-ci est particulièrement long (12 à 18 mètres), il est nécessaire d’en renforcer la structure. En effet, ces zones de tension demandent l’ajout d’un joint de dilation ou d’un mortier de renforcement pour être solidifiées.

4. Ne pas suffisamment protéger le mortier frais

Étant donné que l’adhérence de la brique et du mortier dépend de la teneur d’eau, il est impératif de protéger des intempéries une façade fraîchement montée. Et ceci tant que le mortier n’est pas complètement sec.

5. Des joints mal alignés

Il est important de respecter les lignes de maçonnerie afin d’obtenir des joints parfaitement alignés.

6. Ne pas retirer rapidement l’excédent de mortier

Le mortier qui sert à maintenir en place les briques est très solide. Il faut donc en retirer l’excédent immédiatement après sa pose, sans quoi, il vous sera très difficile de l’enlever par la suite. De plus, cela permet de faciliter la pose d’un joint par la suite.

7. Ne pas respecter l’épaisseur du joint

L’épaisseur du joint doit être en adéquation avec le type de briques posées. Il est important que la largeur des joints soit adaptée à la brique pour favoriser son adhérence.

Conclusion

Ainsi, il existe de nombreux pièges à éviter lorsque l’on décide de faire de la maçonnerie soi-même. Pour un mur solide et bien aligné qui durera longtemps ainsi que des travaux de qualité, il faut effectuer les bonnes pratiques de maçonnerie.

Pour éviter les erreurs dispendieuses adressez-vous à l’équipe de maçons professionnels licenciés, certifiés et qualifiés de C.B.A Maçonnerie.

Articles récents